Les vœux du Président

Jan 11, 20200 commentaires

Le Président-Directeur-général a présenté ses vœux aux petits porteurs de la start-up Nation.

Les statistiques sont bonnes, les indicateurs dans le vert, les pourcentages encourageants. Le « nouveau monde » promis est à portée de chiffres ! Et la réélection aussi.  

Notre comptable en chef soigne son électorat, son «bloc élitaire », pour l’emporter en 2022.

Il restera droit dans ses bottes, lui ! Toutes les réformes rêvées pendant trente ans, il les fait, lui ! Macron est la divine surprise des élites mondialisées et il entend le rester, jusqu’en 2027 !

Une fois consolidées les parts de marché où il est leader, notre Manager national passe au service après-vente. C’est facile. On finit par connaître.

Une interminable séquence de « en même temps » . Il y en a un peu pour tout le monde. Chaque segment du marché électoral reçoit son sucre d’orge. Même les catholiques. Avec un petit couplet sur Notre Dame et le « peuple de bâtisseurs ». Émouvant.

Oui, sauf que ça ne prend plus. On ne dirige pas un pays comme on gère une entreprise. Un bon manager ne fait pas un homme d’État . Un tableau de bord ne remplace pas une vision.

Les Français sont las. Les Gilets jaunes sont passés par là. Le pays est bloqué depuis un mois.

Le  peuple français est humilié par un discours pédagogique infantilisant qui exclut toute forme de contradiction ou de débat.

Sans doute que ce peuple « n’est rien » comparé aux réformes nécessaires pour adapter le pays à la sacro-sainte mondialisation.

Le juvénile Macron porte des idées très vieilles. Il est le dernier avatar de l’ancien monde. La queue de comète du libéralisme triomphant de la fin des années 80.

Puisse l’année 2020 être celle de la nationalisation par le peuple de la petite start-up macroniste.

François ROUSTEAU Membre de l’Avant-Garde

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *